dak’art 2016

Secrétaire Général de la biennale de Dakar

Mahmadou Rassoul SEYDI

La Biennale de l’Art Africain Contemporain de Dakar au Sénégal intitulée Dak’Art est une des principales manifestations sur le continent africain à consacrer exclusivement sa sélection aux artistes vivant sur et hors du continent. Instituée par l’État du Sénégal depuis 1989 avec une première édition dédiée aux Lettres en 1990, elle sera réservée à l’art contemporain lors de la deuxième édition en 1992 avant d’être définitivement consacrée à la création africaine contemporaine à partir de 1996.
Les objectifs de Dak’Art sont d’élargir les possibilités de promotion des artistes africains faiblement représentés dans les grands événements artistiques internationaux, mais également pour l’Afrique, d’élaborer son propre discours sur l’esthétique et de participer à la conceptualisation d’instruments théoriques d’analyse et d’appréciation de propositions artistiques. Dak’Art a lieu les années paires (sauf en 1994).
Cette Biennale, la plus ancienne en Afrique, tremplin des artistes du continent, est aussi pionnière dans le développement de l’art contemporain en Afrique, aux côtés de la Biennale Bénin, plus récemment

Aida Muluneh

Directeur artistique

Simon NJAMI

Dak’Art 2016 La Cité dans un jour bleu

« Ta voix nous dit la République, que nous dresserons la Cité dans le jour bleu. Dans l’égalité des peuples fraternels. Et nous nous répondons : Présents, ô Guélowâr ! »

Léopold Sédar Senghor

Cette 12ème édition de la Biennale Dak’Art, la panafricaine des arts, entend répondre à l’appellancé par le Guélowar évoqué par Senghor. La République, ici, est figurée par la Cité, qui nousrenvoie à la ville, à une communauté de vie. Métaphoriquement, c’est du monde que parlait le poète, en l’ancrant sur un territoire particulier. Cette cité représente une communauté diverse à laquelle il nous revient de nous adresser, dans son ensemble et dans ses particularités. C’est la raison pour laquelle un accent particulier sera mis sur la dissémination des activités de la biennale à travers tous les quartiers de la ville, et, au-delà, dans les villes qui en manifesteront la volonté, tout en sachant que s’adresser à l’ensemble des citoyens d’une ville comme Dakar est déjà en soi une tâche de taille. Nous irons dans les quartiers, dans les périphéries, pour bien montrer que l’art, fût-il contemporain, appartient à tous. Notre projet est donc de faire de cette édition la biennale de tous les Dakarois et, au-delà, de tous les Sénégalais.

L’égalité des peuples fraternels nous enjoint, après avoir situé Dakar au Sénégal, de lui donner toute sa place dans le continent et dans le monde. C’est en effet dans cette ville que s’est dessiné l’émergence d’une Afrique contemporaine et partie prenante des questions qui occupent le monde. La place de la culture y a été, comme nulle part ailleurs en Afrique, soulignée. Cela s’est traduit, entre autres gestes forts, par la création, par les Sénégalais, de cette manifestation qui demeure aujourd’hui, la seule de son genre sur le continent. Si c’est l’Afrique qui est notre priorité, nous sommes conscients que cette Afrique-là ne peut pas exister en autarcie, sans tenir compte des mouvements du monde ni des expériences menées dans d’autres régions de la planète. C’est la raison pour laquelle nous inviterons des pays frères, des hommes et des femmes venus du monde entier qui partagent nos préoccupations afin que la capitale du Sénégal devienne, l’espace d’une biennale, la capitale du monde et celle du donner et du recevoir cher à Léopold Sédar Senghor.

Simon Njami

AUTEUR PORTRAIT : AIDA MULUNEH

Partenaires et sponsors

Expositions

IBA International Biennial Associatio

L’Association Internationale des Biennales (IBA) est une plate-forme de réseautage professionnel dans le monde de l’art contemporain. Grâce à une répartition horizontale parmi plus cent cinquante biennales, triennales et liaisons d’art organisées dans le monde entier, elle favorise les contacts et l’échange autour de la production, de l’activité curatoriale, des connaissances de réseaux d’art.

Kommentar hinterlassen

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.